23 septembre 2007

Orage

Cette nuit l’orage

A atteint le rivage,

De tes pâles prunelles

A la beauté éternelle.

Caressant tes épaules chastes,

Soulevant ta robe légère

Que rien n’altère

Si ce n’est ses mains délicates

Qui lentement enlacent ton corps,

Le laissant jouir

De ces instants de plaisir

Qu’aucun remords

Ne saurait t’épargner

De l’avoir juste rêvé,

Après avoir vu venir

Ce flamboyant soupir.

Posté par benjidu76 à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Orage

Nouveau commentaire